©2017 by Abigail Djossou.

  • Abi

Reculer pour mieux sauter...

Je suis tombée sur une lettre que j'avais écrite à Dieu en 2016. A la lecture de cette lettre, j'ai cru revivre sur place tous les événements qui y sont décrits. Je me rends compte de tout le chemin que l'Eternel m'a fait parcourir jusqu'ici... Je ne regrette pas d'avoir mis ça par écrit. Cette relecture m'a beaucoup fait du bien. Cela me fait penser à l'Apôtre Paul et du trésor qu'il a laissé au travers de toutes ses lettres. Heureusement qu'il n'avait pas envoyé des messages vocaux mais qu'il avait préféré tout écrire. Les paroles s'envolent mais les écrits restent.

Parfois on pense à comment impacter le monde et laisser nos traces dans l'histoire. Tu voudrais faire de grandes choses comme exterminer la pauvreté du monde ou découvrir le vaccin pour combattre Corona. Mais tu oublies souvent que ta vie de tous les jours est remplie de combats, d'incompréhensions, d'échecs, de réussite, de rencontres et de leçons qui sont de véritables trésors pour l'humanité.

La plupart du temps, la solution ou le conseil qui changera la vie de ton collègue, de tes futurs enfants ou de ta version future, réside dans une expérience ou une situation que tu as déjà vécue mais que tu as oublié. J'ai décidé de plaider pour une humanité consciente qui laisse les traces de son passage sur terre pour les futures générations. C'est pour cela que je lance l'Académie Ecrivain de ma Vie (AEV).

Ibadan, ce dimanche 10 Juillet 2016


Cher Dieu,


C'est avec un cœur tourmenté que je me suis réveillée aujourd'hui, je me sentais vraiment mal, pas physiquement mais moralement. J'avais même prévu de rester toute la journée dans ma chambre et de rater le culte d'aujourd'hui. Mais tu en as décidé autrement... À 8h, Sonia est venue taper à ma porte. Je n'avais pas du tout envie de me lever et je comptais même ignorer sa présence mais elle a insisté donc je suis allée lui ouvrir. Elle avait besoin de charger son portable parce qu'elle n'avait pas d'électricité dans son hall.

Puisque j'étais déjà debout, pourquoi ne pas m'apprêter pour l'église? C'est vrai que j'avais déjà raté l'école du dimanche mais bon, il restait toujours le culte. Sans réelle conviction, je suis allée à la douche et je me suis apprêtée. J'ai pris la première robe en haut de la pile. Ça faisait trop habillée mais bon, j'avais pas trop envie de me mettre à argumenter sur ma tenue du jour, et j'étais en retard en plus.

J'ai quitté mon hall sans trop savoir si j'étais moi-même. Arrivée au bord de la route, pendant que je cherchais un taxi ou une moto, j'espérais vite en trouver pour ne pas être plus en retard que ça. Une voiture m'a dépassée puis s'est arrêtée brusquement et a klaxonné pour me faire signe de venir. Un lift m'a été proposé et j'ai accepté sans hésitation. Il y avait un homme et 3 enfants qui allaient aussi à l'église certainement. J'ai dit à l'homme que je descendrai au Bookshop. Durant le trajet, il y avait une chanson qui passait à la radio. Cette chanson m'a arraché les 1ères larmes de la journée. (Je sais que je réussirai, je sais que je résisterai. Quel que soit ce qui arrivera, ma vie est entre ses mains. Avec Jésus je le peux.... ). C'était tellement inattendu mais j'ai réussi à contenir mes larmes. Je suis descendue au Bookshop en le remerciant de m'avoir dépannée. J'ai continué mon chemin à pied jusqu'au Sultan Bello Hall en fredonnant mentalement cette chanson.

Arrivée au lieu du fellowship, je suis rentrée pendant qu'ils chantaient un cantique (hymn). Je me suis assise derrière mais mon cœur n'était pas vraiment là, il était abattu. Il y a eu quelques témoignages, et quand Femi  a dit cette phrase: 'Jesus really loves me', ça a résonné en moi. Je sais que tu m'aimes vraiment mais c'est juste que parfois la vie est tellement désarmante et déstabilisante. Souvent, j'ai juste envie que tu viennes me prendre et que tu m'amènes chez toi où tout est reposant.

Durant le service, tu m'as parlé et j'ai retenu qu'il fallait que je demeure en toi, dans ton amour. Après le service, beaucoup m'ont demandé si j'allais bien. J'avais raté la rencontre de la chorale hier, j'étais venue en retard aujourd'hui et mon portable était éteint, certainement déchargé car je ne savais pas où je l'avais mis. Je leur ai que je ne me sentais pas très bien mais que ça allait mieux maintenant. Ils ont même demandé les nouvelles de Rica. Je pensais qu'elle était retournée dans son église donc je leur ai dit qu'elle était juste venue nous visiter le dimanche passé. Tu me connais, je n'aime pas trop contraindre les gens à faire des choses s'ils ne le veulent pas spontanément. Donc, on a eu une petite réunion à la fin entre membres de l'équipe de l'étude biblique concernant la préparation du Bible Quiz du mercredi prochain. Après ça, on est partis, Dayo nous a déposé au portail de l'université et j'ai pris un taxi pour rentrer.

Une fois dans ma chambre, j'ai eu envie de regarder les vidéos du réveillon de Noël de mon église au Bénin et ça m'a fait beaucoup rire, mais j'ai pleuré aussi. J'ai aussi regardé les vidéos de la soirée culturelle de la CMAO au Burkina. Ça m'a rappelé qu'au fait, c'était ça le plus important, ces bons moments qu'on passe en ta compagnie, à tes pieds pour apprendre à te connaître et à marcher selon tes voies. C'est après avoir regardé ça que j'ai été convaincue que je voulais vraiment participer à la panafricaine au Tchad en août. C'est pour ça je te confie ce sujet. Actuellement ça semble impossible à cause de mes examens. Mais tout dépend de toi, tu as fait plus que ça dans le passé. C'est pour cela que je sais que si tu veux vraiment que j'y aille, tu me permettras d'y aller. Amen.

Tu m'as aussi appris un truc très important aujourd'hui quand je suis rentrée. Alors que j'écoutais certains sermons de Joyce Meyer, je suis tombée sur un de ses livres numériques: 'Pourquoi, Seigneur pourquoi'. Je sais maintenant exactement sur quoi tu veux que je travaille durant cette saison de ma vie. Ce fut vraiment comme une révélation et je peux dire avec certitude que c'est exactement de ça que je souffre: 'le rationalisme'.

Je suis une personne très indépendante dans vraiment tous les domaines de ma vie. Pour moi, une vie réussie, c'est de ne rien devoir à personne, être auto-suffisante et tout gérer avec mon intelligence. Je cherche toujours en moi à trouver une raison à chaque événement, chaque situation. J'ai toujours pensé que c'était la meilleure façon de vivre, que ça me protégerait de bien de douleurs et de blessures. Ça a marché jusqu'ici. Seulement, aujourd'hui tu m'as fait comprendre que ça constituait aussi un obstacle à ma foi en toi. La plupart du temps, je ne te fais pas assez confiance pour régler les situations que je ne comprends pas car je suis trop occupée à vouloir les comprendre et trouver une solution par moi-même. J'ai toujours vu maman se lever promptement et se battre contre les aléas de la vie, sans se plaindre et sans rien demander à personne. Je ne sais pas demander car je pense au fond de moi qu'il faut que je mérite tout ce que j'obtiens. Je sais que tu me donnes tout par grâce mais je ne le crois pas encore de tout mon coeur, sans douter. J'ai besoin de me retirer et de te laisser prendre le contrôle. Aujourd'hui tu m'as dit: Ma fille repose toi, laisse-moi m'en charger, je sais mieux que quiconque ce qui est bien pour toi et je serai toujours de ton côté.

Merci Seigneur de m'avoir donné ce repos aujourd'hui, et cette paix inimaginable. Tu es l'Alpha et l'Omega, mais tu es aussi entre les deux. Ce que tu as commencé dans ma vie, cette bonne œuvre, je sais que tu l'achèveras et que tu m'aideras à te faire de plus en plus confiance tout au long du trajet. Ô Seigneur, tu sais combien mon esprit est bien disposé mais ma chair est faible. C'est pour cela que je t'implore de venir à mon secours pour que j'en sorte victorieuse. Sois mon essentiel, mon horloge intérieur, mon répétiteur, mon correcteur et mon amour. Apprends-moi à aimer comme toi seul sait le faire. Apprends moi à me reposer entièrement sur toi. Apprends moi ta volonté.

Merci pour cette journée très instructive. Elle n'a pas été celle que j'avais planifié mais elle a été beaucoup plus, car elle a été celle que tu avais planifié pour moi. Apprends moi à toujours t'obéir pour que je vive tous les jours de ma vie comme cette journée, dans ta présence. Chaque jour, je prie pour être au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes pour ne rater aucune de tes bénédictions, que ce soit dans ma vie ou dans la vie d'un autre de tes enfants. Je suis reconnaissante pour la famille que tu m'as donnée, pour le peu d'amis que tu m'as donnés et pour tous tes bienfaits à mon égard. Je prie pour chacun d'eux, afin qu'ils puissent comprendre aussi ce que tu attends d'eux.

Merci et merci encore pour tout. Je sais que cette journée n'est pas finie mais j'ai voulu prendre une pause pour parler avec toi. Dorénavant je vivrai chaque jour avec la grâce que tu me donneras pour l'affronter : un jour à la fois. Merci parce que tes bontés ne sont pas épuisées, elles se renouvellent chaque matin. Aujourd'hui, encore plus qu'hier...


Amen.

Ta Abi